Thème du mois

Après nos explications théoriques sur la respiration, voici quelques conseils pratiques pour améliorer la mécanique des diphragmes et ainsi éviter les soucis quotidiens liés à une mauvaise respiration.

 

    OSTÉO : le rôle de l’ostéopathie ?

 

Le rôle de l'ostéopathie est de restaurer la mobilité des 4 diaphragmes.Pour se faire, la main de l’ostéopathe décèle et lève les blocages structurels qui peuvent entraver leur bon fonctionnement.

 

L’ostéopathie vise à rétablir la bonne souplesse des tissus dans leurs mouvements en regard de leurs insertions. 

 

YOGA : petits exercices rien que pour vous​

 

  • Respiration abdominale

Prenez une position assise confortable, une main sur le sternum et l’autre sur le ventre. Vous pouvez fermer les yeux pour plus de concentration.

A l’inspiration poussez votre main abdominale en gonflant le ventre en imaginant un ballon se gonfler sous votre main.

A l’expiration, effectuez le chemin inverse en dégonflant le ballon imaginaire sous votre main.

Breathing2 master675 v6

 

  • Auto-massage diaphragmatique

 

Prenez une position assise ou allongée (genou pliés) confortable.

Vous mettez les doigts des deux mains juste en-dessous du sternum (un des points d’attaches du diaphragme), au niveau de la partie molle et vous massez en faisant des mouvements dans le sens des aiguilles d’une montre, 5 à 10 secondes, puis dans le sens inverse.

Puis vous descendez le long de vos côtes, toujours sur la partie molle, et vous répétez l’exercice.

Relâchez bien le ventre, et prenez le temps d’inspirer et d’expirer profondément durant tout l’exercice.

 

  • Travail d’étirement du diaphragme

 

Maintenant on va jouer sur l’élasticité des côtes, en posant les deux mains de part et d'autre de la cage thoracique. Vous allez d’abord venir apprécier votre propre amplitude respiratoire. Une fois que vous avez trouvé une respiration régulière, vous allez crocheter le bord inférieur de la cage thoracique et prendre une grande inspiration (la position allongée et genoux fléchis est recommandée). Vous allez maintenir votre cage thoracique dans cette position ouverte lors de l’expiration, puis vous attendez un moment avant d’inspirer à nouveau et relâcher vos côtes. Vous allez ainsi étirer le muscle diaphragme spasmé, très souvent à l’origine des dysfonctionnements respiratoires, posturaux et digestifs !

Pour compléter cet étirement, vous pouvez par la suite venir comprimer la cage thoracique avec vos deux mains pendant l’expiration, et maintenir à nouveau la position fermée de la cage thoracique pendant l’inspiration suivante. Attendez à nouveau un instant avant d’expirer en relâchant la pression de vos deux mains sur les côtes.

 

A répéter aussi souvent que vous le souhaitez !

 

Et ainsi s'achève notre mois sur le thème de la respiration. Au mois de Juin, vous découvrirez lnotre nouveau thème "Du Yoga vers le Mieux-Être : les fondamentaux" !


Articles similaires

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez  nos articles bien-être !

Envoyé !

Réalisation & référencement

Connexion